Skip to content

WEBINAIRE - Accélérez vos calculs Abaqus en réutilisant les étapes communes via les cas de chargements

Mardi 7 Décembre de 11h30 à 12h00

Vous souhaitez qualifier une structure dans une configuration donnée, vous devez lui faire subir un grand nombre de cas de chargements ?

Venez découvrir comment factoriser la mise en données de votre simulation pour optimiser le temps de calcul à ressources équivalentes en exploitant les cas de chargements dans Abaqus.

Conscient que le temps manque trop souvent pour explorer la documentation et tester ces nouvelles commandes, nous vous proposons au cours de ce webinaire de découvrir :

  • Les cas de chargements linéaires,
  • Les cas de chargements non linéaires,
  • Leur mise en données, les gains attendus et leur exploitation en termes de résultats.

Webinaire animé par:

Adrien Verly

Adrien Verly, Expert SIMULIA

Cyril Pujos

Cyril Pujos, Consultant PLM Simulation

Vous vous demandez quels sont les gains des cas de chargements pour les calculs non-linéaires ?

Abaqus vous permet de mutualiser les étapes de calculs, notamment pour les calculs non-linéaires

Un calcul de structure compte plusieurs étapes. En premier lieu, on assemble la matrice de raideur de la structure à partir des raideurs élémentaires. Puis on applique les conditions limites. On en extrait alors la matrice de raideur à inverser pour calculer les déplacements. « L’étape d’inversion » est l’étape la plus coûteuse en termes de calcul. Mais, lorsque la structure et les conditions limites sont inchangées, « l’étape d’inversion » est toujours la même. L’idée des cas de chargements linéaires consiste donc à factoriser cette « étape d’inversion » pour ne la réaliser qu’une seule fois, ce qui permet des gains de temps d’autant plus importants que le nombre de cas de chargements est grand.

La version 2021 d’Abaqus introduit la possibilité d’exploiter la méthode de cas de chargements pour des analyses non-linéaires, dans lesquelles il faut recalculer la matrice de raideur au fur et à mesure du calcul. Dans ce cas, le gain de temps est forcément moins important, puisqu’il ne permet de factoriser que « l’inversion initiale ». Jusqu’à présent, une approche utilisant le *Restart pouvait permettre de réaliser ce type d’opérations, mais le lancement et le stockage des résultats s’avère bien plus laborieux.

Alors venez voir ce que les cas de chargements d’Abaqus peuvent faire pour vous.

 

Abaqus Load case linéaire et non-linéaire